(vide)

Votre adresse email ne sera transmise à personne.

L'homme qui ne voulait plus être roi
L'homme qui ne voulait plus être roi
  • Nombre de pages : 160
  • ISBN : 9782930585239
  • Format : 13,5 x 21


  • Format ePub : 14,99 €
  • Format Papier : 21,00 €
  • Format PDF : 14,00 €


Mise en vente en ligne
Octobre 2014
Mise en vente en librairie
France : Octobre 2014
Belux : Octobre 2014



Joan Condijts
L'homme qui ne voulait plus être roi

Par un matin d’été, le roi des Belges quitte sa reine et son palais. Il fuit sur sa moto… ce trône qui le fatigue, cette femme qui le déçoit, cette vie royale et insensée. Une crise personnelle qui va engendrer une crise d’État. Le roi a disparu, il faut le retrouver. Le gouvernement se mobilise. Les indépendantistes du nord du royaume s’organisent. Pendant que le Premier ministre cherche son roi fugueur, le chef de l’opposition flamande fomente un coup d’État pour libérer la Flandre du « joug » belge.

Le roi fonce sur sa bécane. Direction le Grand-Duché de Luxembourg. Mais sa course folle sera stoppée par une panne sèche... Perdu sur une aire d’autoroute, moqué par une maréchaussée qui ne le reconnaît pas, le monarque est embarqué par une dépanneuse à la rousseur enivrante. Il l’accompagne à travers les vallées ardennaises, dans une quête d’essence…

Au sommet de l’État, la recherche du roi exhume des dossiers que la malveillance avait condamnés à l’oubli. Des secrets aussi, ignorés même du Premier ministre.

De cette nuée souvent loufoque émergeront un chasseur de pigeons ou une bouffeuse de Chinois neurasthénique, des personnages baroques, des sentiments lumineux mais surtout un roi qui honorera enfin le seul rendez-vous qui vaille : le rendez-vous avec soi-même.

 

Après avoir écrit son premier article dans Le Monde en 1997, empoché un troisième cycle en relations européennes à Strasbourg, Joan Condijts pensait pouvoir se consacrer à un doctorat en sciences politiques, mais le journalisme l’a rattrapé. Un appel venu du journal Le Soir par un matin d’automne 1998 et le voici qui commence à faire ses classes dans le grand journal bruxellois. Il en deviendra l’une des « plumes » et y dirigera le service économique. Ce fils d’un instituteur et d’une employée du Loto belge, verra son destin une nouvelle fois basculer par un soir d’hiver 2013 cette fois : le quotidien économique et financier L’Écho, véritable institution en Belgique, lui confiera à 37 ans les rênes de sa rédaction.

L’homme qui ne voulait plus être roi est son premier roman. En 2008, il a co-écrit, avec Feryel Gadhoum, GDF-Suez, le dossier secret de la fusion (Michalon) ; et en 2009, avec Paul Gérard et Pierre-Henri Thomas, La chute de la Maison Fortis (Lattès).