Catégorie

Romans historiques

I.S.B.N.

9791094689134

Format

13,5 x 21

Nombre de pages

272

Mise en vente

Mars 2018

Alain Berenboom

Expo 58, l’espion perd la boule

Janvier 1958, l’Exposition universelle est à 99 jours de son inauguration. Sous la pluie hivernale, le plateau du Heysel n’est encore qu’un immense chantier de boue, de grues, de charpentes métalliques et de tuyaux qui courent en tous sens. Un homme est retrouvé mort. Juste au moment où il avait rendez-vous avec le détective privé Michel Van Loo, faisant de ce dernier le suspect idéal !

Pour prouver son innocence à l’obtus commissaire Stengel, notre infatigable détective bruxellois accepte, bien malgré lui, le poste de secrétaire d’une commission chargée de surveiller le bon déroulement des travaux hydrauliques ! De cet excellent poste d’observation, Van Loo va suivre les pistes : le crime est-il un sévère avertissement à la Fabrique Massart & fils qui recrute à tout-va une main d’œuvre étrangère ? La riposte d’un espion venu du froid ? Une affaire de Sécurité nationale ? Ou faut-il chercher le meurtrier parmi les savants de la commission Hydraulique, qui se livrent une concurrence effrénée au progrès technologique ?

Pendant que sa jolie fiancée Anne découvre les coulisses du cinéma, Michel Van Loo peut compter sur ses amis de toujours : Federico, le coiffeur ex-résistant communiste, les frères Motta, syndicalistes de choc, Hubert, le pharmacien juif polonais et surtout sa potion magique, la gueuze grenadine !

Le 17 avril 1958, au moment où le roi Baudouin va inaugurer l’Expo, Michel Van Loo fête ses 40 ans ! Aura-t-il enfin l’occasion de se réjouir ?

Après Périls en ce royaume, Le roi du Congo, La recette du pigeon à l’italienne et La Fortune Gutmeyer, Alain Berenboom dresse ici avec l’humour dévastateur qui lui est coutumier un nouveau portrait de la Belgique de l’époque.

Avec plus de treize romans à son actif dont Hong Kong Blues (paru en 2017), Alain Berenboom est devenu une figure majeure de la littérature belge de langue française. En 2013, il a reçu le prix Rossel pour son récit Monsieur Optimiste. En 2015, il a reçu le prix SCAM pour l’ensemble de son œuvre.

Avocat spécialiste du droit d’auteur autant que lecteur passionné et éclectique, Alain Berenboom est aussi chroniqueur au journal Le Soir.